l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Denunciamo aggressioni paramilitari della ORCAO alla comunità Zapatista di Moises Gandhi, Chiapas, Mexico

21/01/2021 Denunciamo aggressioni paramilitari della ORCAO alla comunità Zapatista di Moises Gandhi, Chiapas, Mexico Dalla comparsa pubblica dell’ EZLN nel gennaio 1994, il governo messicano nei suoi tre livelli (federale, statale e municipale) ha promosso, organizzato, finanziato e preparato vari gruppi paramilitari per attaccare le popolazioni civili Zapatiste. In questo contesto, la comunita’ di Moises ...

Tren Maya, un Proyecto de Muerte

tags : un,
ENCUENTRO 30 de enero – 19h Romel Gonzáles, Consejo Regional Indígena y Popular de Xpujil (Campeche). Miembro del Congreso Nacoinal Indígena – CNI. Ángel Sulub, Presidente del Centro Comunitario Maya U Kúuchil k Chííbaloón. Concejal maya del Congreso Nacoinal Indígena – CNI. Dra. Elisa Cruz Rueda. Profesora investigadora de la Universidad Autónoma de Chiapas. Confirma... Leer más →

Appel à condamner les agressions paramilitaires de la ORCAO contre la communauté zapatiste de Moisés Gandhi, Chiapas, Mexique

Nous condamnons les agressions paramilitaires de la ORCAO contre la communauté zapatiste de Moisés Gandhi, Chiapas, Mexique

Depuis le soulèvement de l'EZLN en janvier 1994, le gouvernement mexicain et ses trois niveaux (fédéral, étatique et municipal) a défendu, encouragé, organisé et financé différents groupes paramilitaires pour attaquer la population civile zapatiste.

Dans ce contexte, la communauté de Moisés Gandhi, à Cuxuljá – municipalité autonome de Lucio Cabañas, municipalité officielle d'Ocosingo – a récemment subi une série d'attaques de la part du groupe paramilitaire ORCAO (Organisation Régionale des Caféiculteurs d'Ocosingo).

- Le 22 août dernier, la ORCAO a attaqué avec des armes de gros calibres, brûlé et pillé les caves à café du Centre de commerce “Nouvel Aube de l'Arc-en-ciel”, situé au croisement de Cuxuljá.

– Le 8 novembre dernier, la ORCAO a enlevé Félix López Hernández, membre des bases de soutien zapatistes de la communauté Moisés Gandhi. Il a été frappé, attaché et séquestré sans eau ni nourriture jusqu'au 11 novembre, jour de sa libération.

- Le lundi 18 janvier 2021, la ORCAO a attaqué la communauté de Moisés Gandhi. Des coups de feu ont été tirés sur les maisons de la communauté, de 15h30 à 18h00 (heure locale). 170 impacts de gros calibres et 80 de petit calibres ont été retrouvé sur place.

- Le mercredi 20 janvier 2021, à 16h00, nouvelle attaque armée contre la communauté, avec là encore des impacts de gros et petit calibre. Puis, à 22h30, de nouveaux coups de feu.

- Enfin, dans la nuit du jeudi 21 janvier 2021, des maisons de la même communauté ont encore été prises pour cibles par balles, d'abord à 00h30, puis de 2h10 à 2h55 du matin.

Le nombre d'attaquants est estimé à au moins 20 personnes. Les paramilitaires appartiennent tous à l'organisation paramilitaire ORCAO des communautés de San Antonio, Cuxuljá, San Francisco y 7 de febrero.

(Toutes ces informations sont consultables sur le site du Centre des Droits Humains Fray Bartolomé de las Casas, Chiapas, Mexique : https://frayba.org.mx/nuevas-agresiones-armadas-de-la-orcao-a-la-comunidad-moises-gandhi/).

Nous dénonçons l'escalade de la violence paramilitaire contre les communautés zapatistes, ainsi que la complicité du gouvernement fédéral, étatique et municipal.

Envoyez votre signature à info@lumaltik.org

liste des signataires

NOTES SUR MOISES GANDHI :

Cette communauté a légitimement récupéré la terre d'un éleveur de bétail lors du soulèvement de janvier 1994. La même terre qui appartenait auparavant à une hacienda sucrière où, pendant des décennies, certains de ces mêmes zapatistes avaient travaillé en semi-esclavage : coups de fouet s'ils ne finissaient pas leur travail, pas de terre du tout, un ou deux pesos par jour de salaire, ou parfois juste un verre... Mais maintenant, comme ils nous l'ont dit eux-mêmes : "La résistance est une forme de lutte qui a une raison et une justice... c'est le rejet de l'injustice". Les mêmes indigènes tzeltales qui avaient vécu presque en esclavage ont commencé à voir leurs fils et leurs filles grandir en hommes et femmes libres, avec une autonomie de pensée, de santé, d'organisation, de propriété foncière, et une production autosuffisante et commercialisable. En deux générations d'énormes sacrifices, de courage, de lutte et d'organisation, ce changement radical, profond et libertaire de l'identité sociale individuelle et collective avait déjà été construit. Le centre régional de santé (Nueva Esperanza) d'abord, les auditoriums et l'éducation ensuite - exemplaires dans tous les sens du terme de la part des promoteurs - ont été parmi les premiers grands symboles de cette lutte pour tous dans cette région. Mais ils savent mieux que quiconque dans le monde que nous devons nous battre chaque jour pour maintenir ces acquis, les renouveler et les faire grandir ; nous ne pouvons pas baisser la garde ou devenir complaisants un seul instant. Et la preuve en est les récentes attaques de l'ORCAO, ainsi que les agressions et menaces permanentes depuis plus de 26 ans (...).

Lorsque nous partagions une partie de la vie avec ces communautés zapatistes, l'ORCAO était en alliance avec les zapatistes mais à partir de 2000, en particulier avec le gouvernement de Pablo Salazar - qui cherchait à diviser et à coopter encore plus les communautés - cette organisation a commencé à tisser des alliances avec le gouvernement de l'État et à recevoir des fonds publics, et par conséquent à attaquer violemment (sous forme paramilitaire parfois) à de nombreuses reprises le zapatisme et ses terres récupérées.

[Suite aux dernières attaques] le Congrès national indigène a immédiatement dénoncé que "l'ORCAO a maintenu pendant des années une pression et une violence constantes sur les communautés zapatistes ; comme dans le cas de la municipalité autonome de Moisés Gandhi, pour arrêter l'organisation autonome, pour privatiser les terres qui ont coûté la lutte et l'organisation des peuples originels, des bases de soutien zapatistes... Nous qui rêvons de la lutte pour la vie, pour guérir notre mère la terre et ne pas la laisser être privatisée, et que les patrons capitalistes et les mauvais gouvernements ne reviennent jamais".

Le litige porte sur la possession de ces terres que l'ORCAO revendique pour avoir participé aux programmes de régularisation foncière, de morcellement et de privatisation du gouvernement de l'État, qui a accordé les terres zapatistes récupérées à d'autres paysans non zapatistes, alors que les zapatistes revendiquent leur droit à la propriété collective de ces terres selon la loi agraire zapatiste de 2007-08. Mais, en fin de compte, il ne s'agit que d'une autre stratégie anti-insurrectionnelle contre les communautés, pour les diviser et les fracturer dans leur organisation et leur redistribution des terres et des richesses naturelles, en utilisant toutes sortes de tactiques : des réformes agraires légalistes et fallacieuses, aux groupes paramilitaires très violents et impunis, dirigés par des chefs d'entreprise et des politiciens régionaux. (...)

extraits traduits de "Moises Gandhi : zapatismo y paz"

Nuove aggressioni armate contro Moises Gandhi.

Nuevas agresiones armadas de la ORCAO a la comunidad Moisés Gandhi 21 Ene, 2021  en Acciones Urgentes  Garantizar la vida, integridad de Bases de Apoyo y respeto a la autonomía zapatista. El Centro de Derechos Humanos Fray Bartolomé de Las Casas, A.C. (Frayba), ha recibido información de la Junta de Buen Gobierno Patria Nueva, Caracol 10 “Floreciendo […]

DENUNCIA AGRESIONES PARAMILITARES DE ORCAO A LA COMUNIDAD ZAPATISTA DE MOISÉS GANDHI, CHIAPAS, MÉXICO

 https://www.lumaltik.org/2021/01/denuncia-agresiones-paramilitares-de-orcao-a-la-comunidad-zapatista-de-moises-gandhi-chiapas-mexico/

 Para enviar tu firma, escribe un correo a info@lumaltik.org

 21/1/21
DENUNCIAMOS LAS AGRESIONES PARAMILITARES DE LA ORCAO A LA COMUNIDAD ZAPATISTA DE MOISÉS GANDHI, CHIAPAS, MÉXICO


Desde la aparición pública del EZLN en enero de 1994, el gobierno mexicano en sus tres niveles (federal, estatal y municipal) ha promovido, organizado, financiado y alentado a distintos grupos paramilitares para que ataquen a la población civil zapatista.
En este contexto, la comunidad de Moisés Gandhi, ubicada en el crucero Cuxuljá, municipio autónomo de Lucio Cabañas, (del municipio oficial de Ocosingo) ha sufrido recientemente varios ataques por parte del grupo paramilitar ORCAO (Organización Regional de Cafeticultores de Ocosingo).
– El pasado 22 de agosto, la ORCAO atacó con armas de grueso calibre, quemó y saqueó las bodegas de café del Centro de Comercio “Nuevo Amanecer del Arcoiris”, ubicado en el crucero de Cuxuljá.
– El pasado 8 de noviembre, la ORCAO secuestró a Félix López Hernández, base de apoyo zapatista de la comunidad de Moisés Gandhi a quien golpearon, amarraron y encerraron sin agua ni alimentos hasta el día 11 noviembre en que fue liberado.
– El lunes 18 de enero de 2021, la ORCAO disparó contra la comunidad de Moisés Gandhi. El ataque comenzó a las 1530 hrs (hora de México) y hasta las 1800 hrs. hubo disparos en contra de las casas de la comunidad. 170 disparos de calibres grandes y 80 de calibres chicos.
– El miércoles 20 de enero de 2021, a las 16:00 horas, nuevo ataque armado contra la comunidad, con calibres grandes y chicos. A las 22:30 horas de nuevo ataque con armas de fuego contra la comunidad.
– El jueves 21 de enero de 2021, nuevos ataques con disparos contra las casas de la comunidad de Moisés Gandhi. Primero a las 00:30 horas y posteriormente desde las 02:10 horas hasta las 02:55 horas.
Se calcula que el número de atacantes es de al menos 20 personas. Todas pertenecientes a la organización paramilitar ORCAO de las comunidades de San Antonio, Cuxuljá, San Francisco y 7 de febrero.
(Toda la información se puede consultar con el Centro de Derechos Humanos Fray Bartolomé de las Casa, Chiapas, México)
Por todo lo anterior, denunciamos la escalada paramilitar contra las comunidades zapatistas, así como la complicidad del gobierno federal, estatal y municipal en la misma.
Digan lo que digan, declaren lo que declaren, firmen los documentos que firmen, los malos gobiernos están financiando, promoviendo y respaldando los ataques de grupos paramilitares, como el de la ORCAO, contra la población civil. Son criminales pues, aunque piensen que no se ensucian sus manos con la sangre de hombres, mujeres, niños y ancianos que viven pacíficamente en todas esas comunidades atacadas por los paramilitares.


¡VIVA LA LUCHA POR LA VIDA DE LAS COMUNIDADES ZAPATISTAS!
¡ALTO A LOS ATAQUES PARAMILITARES!
¡ALTO A LA MUERTE QUE SIEMBRAN LOS TRES PODERES DE GOBIERNO!

 

Artistic Works - Per lo sviluppo di occupazioni con i linguaggi dell'arte in Iraq

Continua ll sostegno allo sviluppo delle attività legate ai linguaggi artistici in collaborazione con Walking Arts - Art, Culture & Heritage.

Con il contributo dell'Otto per mille della chiesa Valdese è iniziato ed è in corso il Progetto Artistic Works - Per lo sviluppo di occupazioni con i linguaggi dell'arte in collaborazione con Walking Arts - Art, Culture & Heritage.

L'obiettivo generale
Promuovere il protagonismo giovanile nella creazione di innovativi sbocchi occupazionali basati sull'utilizzo dei differenti linguaggi delle arti, sostenendo i percorsi collettivi di ragazze e ragazzi iracheni di tutte le comunità etniche e religiose, impegnati nello sviluppo di percorsi artistici a scopo sociale a favore dei diritti e delle libertà.

Dalla stesura nel gennaio 2020 all'approvazione nell'ottobre 2020 la situazione in Iraq è stata segnata, come in tutto il mondo, dall'avanzare dell'emergenza dovuta alla pandemia del Covid 19.
Di fronte alla complessa situazione che si è creata tra crisi sanitaria, economica e sociale, il senso del percorso progettuale è rimasto inalterato mentre si è scelto di modificare lo svolgimento delle attività adeguandole alla realtà attuale.

Il progetto

Promuovere il protagonismo giovanile nella creazione di innovativi sbocchi occupazionali basati sull'utilizzo
dei differenti linguaggi delle arti, sostenendo i percorsi collettivi di giovani iracheni di tutte le comunità
etniche e religiose, impegnati nello sviluppo di percorsi artistici a scopo sociale a favore dei diritti e delle
libertà.
Attività:
A) Formazione nell'ambito della musicoterapia e della didattica per la disabilità.
B) Formazione in registrazione, arrangiamento e preparazione di prodotti musicali
C) Formazione nel linguaggio ed editoria per i fumetti
D. Coordinamento progetto

I percorsi formativi interagiranno con le molteplici iniziative culturali ed artistiche coordinate dal partner Walking Arts insieme alle molte comunità locali ed a organismi internazionali.

Questo permetterà di mettere a frutto in termini occupazionali le conoscenze acquisite, che saranno fatte circolare e condivise con altri artisti, creando nuove sinergie.


Progetto coordinato da Associazione Ya Basta Caminantes ODV
Partners:
Walking Arts - Art, Culture & Heritage
Un ponte per
Con il contributo

L.H. Navarro: Levate le ancore.

Levate le ancore Luis Hernández Navarro A luglio, agosto, settembre e ottobre di quest’anno, una delegazione del Messico del basso si recherà in Europa. È composto dall’EZLN, dal Congresso Nazionale Indigeno-Consiglio Indigeno di Governo e dal Frente de Pueblos en Defensa del Agua y de la Tierra de Morelos, Puebla y Tlaxcala. L’iniziativa fa parte […]

Continue violenze contro le comunità zapatiste.

Messico – Chiapas, continue violenze contro le comunità zapatiste “Dove ho il mio appezzamento, mi hanno rubato il grano. Siamo andati a cercare le prove e proprio lì ci hanno sparato, nella comunità di San Felipe ”, racconta una donna che è membro delle Basi di Appoggio dell’Esercito Zapatista di Liberazione Nazionale (BAEZLN) nella regione […]

Caravana Solidaria a Nuevo San Gregorio(enero 2021)

Zapatistak 2019ko azarotik Nuevo San Gregorio komunitatean erasoak pairatzen egon dira eta ondorioz euren bizirapenerako beharrezkoa den lurra lantzea ezinduta ikusi izan dira. Hori dela eta, urtarrilaren 11an Giza Eskubideen Begirale, norbanako eta kolektibo desberdinekin osatutako elkartasun karabana bat irten da komunitate horretara.

La caravana de observación y solidaridad integrada por organizaciones, colectivos y personas a título individual, Adherentes a la Sexta Declaración de la Selva Lacandona, informamos que la misión de observación iniciada el día de ayer 11 de enero [1], continuará con su trabajo extendiendo su labor unos días más permaneciendo en la comunidad de Nuevo San Gregorio, municipio autónomo de Lucio Cabañas.

Informamos que el día de ayer los Bases de Apoyo del Ejército Zapatista de Liberación Nacional (BAEZ) de Nuevo San Gregorio retomaron su trabajo en la tierra con la siembra de trigo sin ningún incidente.

Durante la observación del día de hoy 12 de enero, la Caravana informó que alrededor de las 8:30 hrs. un grupo de aproximadamente 30 hombres pretenecientes al grupo opositor llegó cerca de las tierras que se encuentran trabajando las BAEZLN, tomando  fotos de las y los integrantes de esta Caravana, como una forma de intimidación para obstaculizar su trabajo.

Recordamos que la postura de la caravana de observación y solidaridad es y ha sido a favor de la paz, por esa razón exigimos el respeto al derecho a la autonomía y libre autodeterminación zapatista, a sus tierras recuperadas que forman parte de su territorio, así como el respeto y garantía a la integridad, seguridad y la vida de las Bases de Apoyo del E.Z.L.N..

Seguimos contando con el acompañamiento, observación internacional y de derechos humanos del Servicio Internacional para la Paz (SIPAZ), Movimiento Sueco por la Reconciliación (SweFOR) y del Centro de Derechos Humanos Fray Bartolomé de las Casas (Frayba).

Les pedimos que estén atentas y atentos de los sucesos que puedan ocurrir durante esta caravana de solidaridad y a difundir el contenido público de los hechos ocurridos durante y posterior a la caravana.
 
Atentamente:
Centro de Derechos de la Mujer Chiapas, A.C. (CDMCH).
Desarrollo Económico y Social de los Mexicanos Indígenas, A.C. (DESMI).
Desarrollo Tecnológico y Servicios Comunitarios El Puente, S.C.
Enlace Civil, A.C.
Espacio de Lucha Contra el Olvido y la Represión (ELCOR).
Grupo de trabajo No Estamos Todxs.
Lumaltik Herriak.
Médicos del Mundo, Suiza-México.
Memoria Viva.
Promedios de Comunicación Comunitaria A.C.
Red de Resistencia y Rebeldía Ajmaq.
Salud y Desarrollo Comunitario, A.C. (SADEC).
BIZILUR.
TxiapasEKIN Plataforma.
Y otros Colectivos, organizaciones y personas adherentes a la Sexta Declaración de la Selva Lacandona.

[1] https://redajmaq.espora.org/caravanasolidariaenero2021

Ver video: https://www.facebook.com/101973168214398/videos/vb.101973168214398/199144521871258/?type=2&theater

Il y a 25 ans, quand les zapatistes nous proposèrent d'organiser des rencontres intercontinentales

tags : 25, pl-fr,

Il y a 25 ans, feu le sous-commandant Marcos écrivait à l'Europe et au Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte pour rendre public la "Première Déclaration de la Realidad" et proposer la "Première Rencontre Intercontinentale pour l'Humanité et contre le Néolibéralisme"...

Aux participants à la Ve Rencontre européenne de solidarité avec la rébellion zapatiste

Comité de solidarité avec le peuple du Chiapas à Lutte.

Armée Zapatiste de Libération Nationale.

Mexique, janvier 1996.

Destinataires : Les participants à la Ve Rencontre européenne de la solidarité avec la rébellion zapatiste.

Paris, France.

"Cela semblait idiot à Alicia, alors elle n'a rien dit, mais s'est plutôt précipitée vers la Reine Rouge. À sa grande surprise, elle l'a immédiatement perdue de vue et s'est retrouvée à marcher de nouveau devant la porte.

Quelque peu irritée, elle revient sur ses pas et, après avoir cherché partout la Reine (qu'elle a finalement vue au loin), elle pense qu'à cette occasion elle va tenter le plan de marcher dans la direction opposée.

Tout s'est passé de la meilleure façon possible. Elle n'avait pas marché depuis une minute quand elle s'est retrouvé face à face avec la Reine Rouge, et devant la colline même qu'elle désirait tant escalader.

D'où venez-vous ? -a demandé à la Reine Rouge : "Et où allez-vous ? Écoutez, parlez clairement et ne remuez pas les doigts tout le temps.

Alice écoutait tout ce qu'elle lui disait et expliqua, aussi clairement que possible, qu'elle s'était égarée.

- Je ne comprends pas ce que vous voulez dire quand vous parlez de votre chemin", dit la Reine, "car tous les chemins ici sont les miens.

"De l'autre côté du miroir. Et ce qu'Alice y a trouvé".
Chapitre II ; "Le jardin des fleurs vivantes".

Lewis Carroll.

Frères :

Au nom de mes camarades, les hommes, les femmes, les enfants et les anciens qui forment l'Armée zapatiste de libération nationale, je vous écris pour vous saluer et pour saluer la célébration de ce Cinquième rassemblement européen de solidarité avec la rébellion zapatiste.

Vous devez savoir que nous n'avons pu envoyer aucun de nos camarades zapatistes et que personne ne représente l'EZLN lors de ce 5ème Rassemblement. Nous sommes actuellement dans le processus interne de consultation des communautés indigènes zapatistes pour répondre aux propositions d'accords conclus à la table de dialogue de San Andrés de Sacamch'en de Los Pobres.

C'est pourquoi il nous a été impossible d'assister à votre cinquième réunion. Nous n'avons pas non plus pu (et nous ne le ferons pas) demander à quiconque de vous apporter notre voix. C'est pourquoi nous devons utiliser à nouveau les moyens épistolaires pour que vous nous écoutiez.

Vous trouverez ci-joint la "Première Déclaration de la Realidad", qui appelle à la célébration de la Première Rencontre Intercontinentale pour l'Humanité et contre le Néolibéralisme. Nous vous demandons de la lire et, si vous êtes d'accord, de la signer avec l'EZLN afin que, unis, nous puissions convoquer l'humanité à cette réunion et nous rencontrer.

Nous savons que vous avez de nombreuses questions à traiter lors de votre réunion, mais nous vous prions de prendre un peu de temps pour cette question de la réunion que Durito appelle "intergalactique".

Sur ce point, nous voulons vous dire ce qui suit :

Nous proposons que l'Assemblée préparatoire de la Rencontre intercontinentale pour l'humanité et contre le néolibéralisme du continent européen se tienne la première semaine d'avril 1996 à Berlin, en Allemagne.

Nous vous disons également qu'il ne s'agit que d'une proposition, que nous acceptons bien sûr si vous choisissez un autre lieu. Dans tous les cas, que ce soit à Berlin ou ailleurs, nous vous demandons de soutenir le groupe qui sera le lieu de la réunion. Nous devons commencer à imposer une nouvelle culture politique où l'unité a un effet. Et quel meilleur signe de cette nouvelle politique que cette assemblée (et celles des autres continents) soit le résultat d'un travail international et pas seulement du pays hôte. N'est-ce pas une tentative de former l'internationale de l'espoir ? Eh bien, faisons également tomber les frontières dans un autre sens.

J'aimerais expliquer pourquoi nous proposons que le siège de l'assemblée préparatoire européenne soit à Berlin. Je pourrais dire que j'ai l'intention de me faire envoyer par le CCRI en tant que délégué et que j'ai toujours voulu connaître l'Allemagne, ou que c'est une stratégie pour m'encourager à être narcissique (à cause des "cadres"). C'est vrai, mais ce n'est pas la raison fondamentale.

Comme le dit la Première Déclaration de la Réalité, le pouvoir nous a vendu un mensonge comme étant vrai, le mensonge de notre défaite. Sans se soucier beaucoup de nous vaincre réellement, le Pouvoir s'est consacré à nous faire croire que nous sommes vaincus. Qui ? Nous, vous, tous ceux qui pensent qu'un monde où la démocratie, la liberté et la justice quittent leur confortable lieu d'utopies et de bibliothèques pour venir vivre (et se battre, ce qui est une belle façon de vivre) avec nous est possible et nécessaire.

Sur le mensonge de notre défaite, la puissance a construit le mensonge de sa victoire. Et la puissance a choisi la chute du mur de Berlin comme symbole de sa toute-puissance et de son éternité. Sur les ruines du mur de Berlin, la puissance a construit un mur plus grand et plus fort : le mur du désespoir.

Le mur est toujours là, il fait partie de l'histoire mais il ne signifie pas la défaite de l'espoir ou la victoire du cynisme. Il y a un fragment du miroir brisé de Berlin dont nous avons hérité en tant qu'histoire.

Alors qu'Alice découvre que pour atteindre la Reine Rouge, elle doit faire marche arrière, nous devons nous tourner vers le passé afin d'aller de l'avant et d'être meilleurs. Dans le passé, nous pouvons trouver des moyens d'aller vers l'avenir. Et nous, vous, n'avons pas de plus grandes aspirations que l'avenir. C'est pourquoi le passé est important. Si quelque chose de nouveau naît, c'est parce que quelque chose de vieux meurt. Mais dans le nouveau, l'ancien s'étend et peut ronger l'avenir si on ne le limite pas, si on ne le connaît pas, si on ne lui parle pas, si on ne l'écoute pas, bref, si on cesse d'en avoir peur.

Un symbole ? Oui, un symbole. Pourquoi ne pas commencer quelque chose de nouveau à partir de l'ancien ? Qu'avons-nous à perdre ? Rien, sauf la peur, la honte, les regrets... et les cauchemars.

Pourquoi ne pas commencer par un symbole ? Pourquoi ne pas recommencer à marcher là, dans le symbole que le Pouvoir maintient comme la fin de l'Histoire et l'éternité de son mandat ? Pourquoi ne pas prendre dans nos mains ce morceau de miroir brisé ? Peut-être nous ferons-nous mal aux mains, mais peut-être pourrons-nous voir, à travers l'une des fissures de son reflet, le verre que nous cherchons, celui que nous désirons, celui que nous méritons...

Berlin. La première semaine d'avril de l'année 96. 7 ans plus tard. 7 fois 7 marche le 7. Berlin.

Pourquoi pas ?

Eh bien, je réitère nos salutations et nos souhaits pour le succès de votre 5e Rencontre européenne de solidarité avec la rébellion zapatiste.

D'accord. Santé et que nous puissions, ensemble, trouver la Reine Rouge.

Des montagnes du sud-est mexicain.
Sous-commandant Insurgé Marcos.

Mexique, janvier 1996.

PS. Cela alerte l'OTAN. Durito n'a pas abandonné son idée de débarquer et de commencer la conquête de l'Europe. Il m'a invité, mais j'ai beaucoup de doutes. Le bateau qu'il prépare ressemble trop à une boîte de sardines. D'ailleurs, j'ai peur qu'il veuille m'emmener avec lui pour le servir comme rameur, et pour moi, toute humidité qui n'est pas féminine me donne le vertige...